Dureté des gemmes - Echelle de MOHS

En gemmologie, la dureté peut se définir par une résistance à la rayure et se mesure par l’usure. La dureté d’une pierre n’exclut pas sa fragilité. La fragilité est subordonnée aux chocs et se constate par la cassure.
Le minéralogiste allemand Friedrich Mohs (1773-1839) a établi une échelle comparative permettant d’établir la dureté des gemmes. Cette échelle est utilisée dans le monde entier. Chaque minéral classé raye celui dont la dureté lui est inférieure et est lui-même rayé par le minéral plus dur qui le suit dans l’échelle. Cette série de pierres étalons permet d’établir par comparaison la dureté relative des gemmes. La dureté du diamant surpasse celle de tous les corps connus.
Les minéraux de même dureté ne se rayent pas entre eux. Une pierre qui raye la topaze(8) et qui est rayée par le corindon(9) aura une dureté de 8,5. Cependant, il est inexact d’affirmer que cette dernière à une dureté équivalente à 85 % de celle du diamant, cette échelle ne suit pas une progression arithmétique. Les minéraux ne présentent pas la même dureté sous toutes leurs faces, mais cette différence est généralement négligeable.
Tous les minéraux connus à ce jour sont classés dans cette échelle des duretés.

 

Echelle des duretés de Mohs

Talc 1
Gypse 2
Calcite 3
Fluorite 4
Apatite 5
Orthose 6
Quartz 7
Topaze 8
Corindon 9 (saphir, rubis)
Diamant 10

 

Corindon - Bagues saphir à vendre Diamant - Bagues diamants à vendre

 

Catherine Moreau Expert Gemmologue DiamantaireCatherine MOREAU

Diamantaire Gemmologue

Bijouterie Joaillerie Catherine-Philomène M.
01 44 75 58 00