Le clivage - Le clivage du diamant Cullinam

Le clivage est la propriété que possèdent de nombreux minéraux de se laisser diviser, soit par choc, soit par pression suivant une ou plusieurs directions. En fonction de l’aspect plus ou moins lisse de la surface obtenue, les clivages sont dits parfaits, imparfaits, ou distincts. Cette propriété est utile pour le lapidaire et le diamantaire. L’exemple le plus intéressant est celui du diamant. Certains spécimens bruts de diamant sont clivés plutôt que sciés.
Les clivages dans le diamant sont possibles dans une direction parallèle aux faces de l’octaèdre Le cas du diamant Cullinam (pesant 3 106 carats brut) est le plus frappant : Les frères Asscher, à la demande du roi d’Angleterre Edouard VII, furent chargés de séparer et tailler le diamant. Après plusieurs mois d’observation et de calculs destinés à situer les axes cristallographiques et les plans de clivages, ils ont décidé de cliver le spécimen brut. Pour réaliser ce travail, il a été nécessaire de réaliser une rainure suivant la direction d’un plan de clivage et ensuite, à l’aide d’une lame, séparer le cristal en appliquant une forte pression sur la lame. Plusieurs jours ont été nécessaires afin de préparer la rainure et seulement trois coups secs pour cliver le diamant. Même le diamant, en dépit de sa très grande dureté, peut se briser s’il subit un choc suivant la direction de ses plans de clivages.

Diamants - Achat vente de bagues diamants à Paris

 

Diamantaire à Paris - Catherine MoreauCatherine MOREAU
Diamantaire Gemmologue spécialiste en bijoux anciens et d'occasion

Bijouterie Joaillerie Catherine-Philomène M.
01 44 75 58 00